Après du génocide un fonds du commerce dans le monde pour se dédouaner des crimes contre l'humanité commis en République démocratique du Congo avec 8 millions des morts, les services de Paul Kagamé avec la complicité de l'ANR, la gestapo congolaise sous la botte de Joseph Kabila, ont concocté une fausse liste des ministres du gouvernement nommés par le Président élu Etienne Tshisekedi. Ce ballon d'essai circule sur le net pour apprivoiser les esprits, comme les médias occidentaux voulaient formater les esprist en qualifiant Joseph Kabila de candidat favori, alors qu'impopulaire et aphone malgré les fonds publics qu'il a usé et abusé, il a été battu. Il est à rappeler que la nomination des ministres revient d'un pouvoir discrétionnaire d'un président élu en l'occurence Etienne Tshisekedi en ce qui concerne la République démocratique du Congo. Or dans la fausse liste de Kigali et l'Agence Nationale des Renseignements (ANR), on retrouve des caïds et criminels écomomiques comme (Katumba Muanke, Ministre de l’agriculture; Ingele Ifoto "Apesa atala té", Ministre des mines; Odette Bambadoa, Ministre des affaires sociales et de la condition feminine), un prisonnier politique (Eddy Kapend , Ministre des reformes et garde des sceaux), un ancien président du Sénat et malheureux candidat à l'élection présidentielle qui n'a même pas obtenu 3% (Léon Kengo Ya Ndondo, Ministre des Affaires Etrangères), Justine Kasa-Vubu , Ministre de la fonction Publique, pourquoi pas aussi le fils de Lumumba ou du vieux Maréchal Mobutu pendant qu'on y? Cette liste du gouvernement est tract de Kigali-ANR car non signée par le président Etienne Tshikedi.

Etienne Tshikedi "Ya Tshitshi" grâce à un téléphone satelitaire Thuraya disant aux journalistes du monde entier qu'il est le "Président élu dela République démocratique du Congo, quelques minutes seulement paprès la publication des faux résultats par la CENI de Daniel Ngoyi Mulunda. Photo Réveil-FM

Paris, le 19 avril 2011, Roger Bongos (Afrique Rédaction), Martin Fayulu, président de l'Ecidé, porte-parole de Dynamique Tshisekedi Président et Freddy Mulongo au Centre d'accueil de la Presse Etrangère (CAPE). Photo Réveil-FM

Le gouvernement du Président élu Etienne Tshisekedi des vertébrés et progressistes aquisent à l'instauration de l'Etat de droit. Un Premier ministre, opposant de la 25ème heure comme Vital Kamerhe, cela pose problème dans la conscience de la majorité des Congolais. Vital Kamerhe à sa place dans l'opposition (3e, avec 7,54%), il a déposé un recours en annulation des résultats de la présidentielle à tour unique, devant la Cour suprême de justice (CSJ), dont l'indépendance a été remise en cause par les observateurs de l'UE. C'est courageux. Mais ils sont plusieurs "premiers ministrables" à pouvoir mieux servir le Congo et les Congolais dans la loyauté, surtout que le Kongo doit travailler pour rattraper le retard imposé par rapport aux autres pays africains: Martin Fayulu, Auguste Mampuya, Diomi Ndongala, Jean Claude Mwemba, Loseke....Et puis sur cette fausse on retrouve pas des résistants-patriotes-combattants qui jour et nuit luttent pour Etienne Tshisekedi à travers le monde et réfutent le hold up électoral dont il est victime et auquel il fait face. Cette fausse liste rasemble comme deux goutte d'eau aux gouvernements précedents où ce sont les mêmes qui se retrouvent. Le président Etienne Tshisekedi devra veiller à ne pas avoir un gouvernement d'une République des copains et coquins. Ce sont des jeunes congolais du Kongo et du monde qui se reconnaissent en lui, "Ya Tshistshi" est le leader incontesté de tous les Kongolais. est tout un symbole

La fausse liste de Kigali-ANR des ministres nommés par Etienne Tshisekedi:

Premier Ministre : Vital Kamhere

Ministre de l’interieur : Honore Ngbanda

Ministre de la Défense : Faustin Munene

Ministre de l’Economie et des finances : Joseph Kapika

Ministre des Affaires Etrangères : Léon Kengo Ya Ndondo

Ministre des reformes et garde des sceaux : Eddy Kapend

Ministre des mines : Ingele Ifoto

Ministre des hydrocarbures : Mbusa Nyamwisi

Ministre de l’ information et de la Culture : Basile Olongo (Ndeko Basile)

Ministre du plan, du développement et de la décentralisation : Roger Lumbala

Ministre de l’énergie : Eugène Diomi Ndongala

Ministre des petites et moyennes Entreprises et Commerce : Martin Fayulu

Ministre de la télécommunication : Franck Diongo

Ministre du Budget : albert Moleka

Ministre de la Jeunesse et sport : Eugène Kabongo

Ministre de l’enseignement, primaire, secondaire et professionnelle : Valentin Mubake

Ministre de la Justice : Luzolo Bambi

Ministre de l’agriculture : Katumba Muanke

Ministre de la fonction Publique : Justine Kasa-Vubu

Ministre des travaux Publiques et aménagement : Jean Claude Mualimu

Ministre de la coopération international : Muana Semi

Ministre des affaires sociales et de la condition feminine : Odette Bambadoa

Ministre de la santé Publique : Docteur Kabamba Mbwebwe

Ministre du tourisme : Thérèse Pakasa

Ministre du portefeuille : Caroline Bemba

Ministre de l’industrie : Clément Mushengezi